31-12-10

S’enfoncer dans le néant de la nuit, par une nuit sans lune, se tordre dans l’absence de rêve, le sommeil est lourd et profond, au dehors la neige est dense, elle tombe depuis des heures. Sur la route les congères et à perte de vue les champs métamorphosés en océans de glace et l’infini devenu mer de neige.

La nuit est sombre et froide, dans ton lit tu agonises sans le savoir, tu dors comme on se saoule, tu ne rêves pas. L’avenir t’effraie, le passé t’angoisse et ton présent n’est déjà plus. Immobile, à l’affut de la lumière, tes yeux fermés sont condamnés à l’obscurité, au chaos le plus profond.

Tu ne cauchemardes même plus, ton coeur a renoncé, tu suffoques. La crise est proche et tu la laisse monter sans pouvoir la contenir. La nuit est dense, tes rêves sont morts. Dehors tombe la neige.

Rien ne te tirera de là, le matin viendra, tu auras beau te réveiller, tu n’ouvriras pas les yeux pour autant, le noir devient ton seul compagnon et tu perds le nord à mesure que les jours avancent. C’est comme dans un tunnel sauf que à mesure que tu avances, la lumière au bout s’éloigne. Il n’y a pas d’espoir, pas d’espoir.

Assommé dans ton lit, epuisé par la vie, tu te tords, tu meurs doucement et sans bruit.

Publicités

N'hésitez pas à me donner votre avis, cela me fait très plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s